Di Meco critique un Tuchel qui « pleure » alors qu’il « est gavé de joueurs »

0
10

Les bons résultats du moment ont été éclipsés par des tensions au Paris Saint-Germain entre le coach Thomas Tuchel et le directeur sportif Leonardo. Il arrive souvent que le mercato soit une source d’agitation et clairement Tuchel a peut-être perdu une occasion de se taire en « déclarant la guerre » jeudi dernier à son dirigeant alors que le marché des transferts n’était pas fini. Depuis, le Brésilien a sorti de son chapeau 3 recrues Moïse Kean (attaquant de 20 ans), Danilo Pereira (milieu de 29 ans) et Rafinha (milieu offensif de 27 ans). Sur l’antenne de RMC, Eric Di Meco n’a pas mâché ses mots concernant le comportement du coach parisien.

Di Meco « Il est gavé de joueurs et il va se plaindre »

“Je pense que la finale l’a sauvé l’an dernier. C’était déjà chaud pour lui, surtout avant le retour contre Dortmund. Le fait qu’il replonge dans sa dernière année, quel est l’intérêt de le changer pour Paris ? Ils ne vont pas lui faire un chèque en plus. Je ne vois pas qui peut venir à sa place. Pour moi, Leonardo a déjà un nom en tête, mais il verra l’année prochaine. Ils vont attendre et se supporter. Je me demande si Tuchel n’a pas fait sa sortie pour sortir le parapluie, en cas de mauvais résultat. Il est gavé de joueurs et il va se plaindre. Quand tu vois ce qui se passe dans les grands clubs cet été…Il pleure avec les joueurs qu’il a. »

On notera que les fins de mercatos avec Leonardo sont toujours un peu folles. Thomas Tuchel ne le savait peut-être pas et ses critiques en conférence de presse ont été un peu trop prématurées (même s’il est vrai qu’il y a trop de départs avec des fins de contrats). Il est donc difficile après coup de lui donner raison quand on voit les recrutements de dernières minutes « made in Leonardo ».

Le coach parisien avait déjà un effectif de grande qualité avant ces deux opérations. Mais là il retrouve une profondeur de banc qu’il réclamait avec la plus grande férocité. Le point noir de cette affaire c’est qu’il y a eu un clash entre les deux hommes forts du PSG sur la place publique. Une mise au point en interne aurait été plus judicieuse. Désormais, on voit mal Tuchel réussir à faire son mea culpa car le directeur sportif lui a bâti, à moindre coût, une équipe solide qui ne lui donne pas le droit de se plaindre.

L’Allemand aurait sans doute pu mieux faire. Même si on peut lui accorder qu’il y avait des trous dans l’effectif que tout le monde soulignait,  c’est là que la critique de Di Meco est un injuste. Il y a un bon groupe, mais pas idéal pour tenter de toute gagner. Il avait le droit de le penser. Le plus grand souci ici est la sortie publique. Cela n’aura fait qu’ajouter une tension autour du club, qui n’a pas besoin de cela. Reste à voir s’il y a une aura une conséquence à court terme.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos du groupe du PSG en Ligue des Champions (retrouvez le tirage complet ici) : 

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here