Didier Quillot évoque l’envie de la LFP d’avoir plus de 5 000 personnes dans les stades

0
8

Didier Quillot, le directeur général exécutif de la Ligue de Football Professionnel, était au micro de RTL ce lundi matin. L’occasion d’évoquer l’évolution des règles sanitaires dans le football français. Notamment en ce qui concerne la jauge du nombre de dans les stades.

« Au niveau de la LFP, nous avons établi un protocole sanitaire d’accueil du public qui respecte strictement les distanciations sociales, le port du masque obligatoire et les mesures d’hygiène collective et individuelle, qui permet d’accueillir des spectateurs dans un stade. Aujourd’hui, le gouvernement a fixé la jauge à 5 000 (spectateurs), avec des dérogations possibles par les préfets. Nous souhaitons pouvoir accueillir plus de 5 000 personnes dans nos stades,. Nos clubs travaillent, ils respectent le protocole sanitaire qui a été établi. Je demande aux pouvoirs publics et aux préfets en particulier de savoir donner des dérogations. (…)

Quillot « On veut un assouplissement. »

On a mis en place un protocole médical dans les clubs. […] Je pense qu’il doit être revisité. Nous avons commencé à en parler avec les pouvoirs publics ces jours derniers, y compris ce week-end. S’il y a des reports de matches, c’est notre calendrier très contraint, très congestionné qui est en difficulté. Notre objectif absolu est de jouer les 380 matches de Ligue 1 et de Ligue 2 cette saison. On veut un assouplissement, quelque chose qui s’inspire du protocole de l’UEFA mis en place pour le Final 8 de la Ligue des champions. », propos relayés par L’Equipe.

Ainsi, la LFP compte faire avancer encore les choses pour retrouver le plus de possibles dans les stades et éviter les décalages dans le calendrier. C’est logique, car le football a aussi besoin des , de l’ambiance dans les stades. Et ils sont impatients de retrouver les tribunes. Cependant, il faut aussi garder une certaine prudence. On peut donc penser qu’il faudra encore beaucoup de temps avant de retrouver des stades pleins. Mais c’est déjà bien d’éviter les huis clos.

Et peut-être que les stades pourront se remplir petit à petit. La LFP y travaille, sans doute que chaque club aussi. Il faudra aussi bien sûr que chacun fasse attention lors de chaque rencontre et au quotidien. Cela vaut pour aider le football à prendre, mais aussi bien sûr pour la vie en général. La sécurité reste une priorité.

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here