Huard décrit Fadiga « un très bon gamin, bien entouré et très technique »

0
13

Le Paris Saint-Germain a perdu quelques joueurs durant cette intersaison. Des absences qui ne sont pas encore compensées et qui laisse quelques interrogations sur la profondeur de l’effectif. Cependant, cela a aussi donné un peu de place à de jeunes joueurs. Notamment Bandiougou Fadiga, milieu de 19 ans, qui a joué lors des deux matchs (victoires contre Metz et Nice). Laurent huard, ancien formateur parisien, connaît très bien ce joueur et a dressé son portrait auprès du Parisien.

Huard « Il ne se fixe pas de limites »

“Il profite de tout le contexte actuel du PSG, mais cette réussite sourit aux audacieux et à ceux qui ne lâchent pas. Il a connu des petites blessures. Ces entrées en jeu permettent de rebooster le moral. C’est un très bon gamin, bien entouré. C’est un joueur très technique, très à l’aise avec le maniement du ballon, sait le garder, même quand ça arrive fort sur lui. C’est presque hors normes. Il est plutôt milieu offensif, mais peut jouer en tant que relayeur, grâce à un gros volume de jeu. Il doit progresser en qualité de frappe ou sur les transversales. Il a toujours eu une grosse envie de réussir. Il ne se fixe pas de limites. Il a toujours joué face à des joueurs plus grands, plus costauds que lui. Il est habitué à cela.“

Voilà deux matchs que le jeune Fadiga rentre en jeu pour le PSG. C’est souvent le cas lors des débuts de saison et l’actuelle (avec tous les absents) est encore plus propice à l’émergence de jeunes du centre de formation. Paris a un effectif solide avec une bonne base de remplaçants fiables. Mais chaque année, on se demande si un Titi pourra intégrer la rotation. Même si la concurrence est bien sûr rude, avec une exigence de résultat qui est particulièrement élevée.

Souvent décris comme pas assez mûrs et prêts pour le combat de la Ligue 1, ils sont laissés à la disposition des équipes de jeunes afin de parfaire leur formation. Et le passage vers le groupe professionnel n’est pas simple. Fadiga lui a pu enchaîner. Il a certes joué alors que le PSG comptait beaucoup d’absents, mais son entrée fut remarquée contre le FC Metz dans un contexte difficile. Il n’a pas eu de craintes et s’est montré très intéressant dans ses sorties de ballons. Il a confirmé une belle énergie et une certaine aisance technique face à Nice.

Quelle place pour les jeunes « titis » au PSG

Alors que le PSG plafonne quelque peu dans son recrutement. Tout le monde s’est posé la question s’il fallait utiliser plus de jeunes du centre de formation. Arnaud Kalimuendo, attaquant de 18 ans, Kays Ruiz-Atil, milieu offensif de 18 ans, ont tous les deux eus un peu de temps de jeu cette année. Ils ont su montrer des choses intéressantes, mais aux yeux de beaucoup ils ne peuvent pas encore apporter toutes les garanties.

On le sait, le vrai début de carrière des jeunes du PSG se fait souvent dans un autre club, souvent d’un niveau inférieur au PSG. La réussite est ensuite très variable. Mais il est aussi possible de bien grandir à Paris.  Paris a su garder l’un d’entre eux en la personne de Presnel Kimpembe. Le défenseur central de 25 ans est le symbole de la formation parisienne qui a réussi. Sauf qu’il y a aussi d’immenses déceptions (comme Adrien Rabiot ou Kouassi).

Le PSG a un effectif de très haut niveau, les places sont chères. Mais les jeunes ne veulent pas attendre. Fadiga, Ruiz-Atil ou Kalimuendo ont montré de belles choses. Sur les 3, seul Ruiz-Atil a pu paraître plus « frêle » mais son aisance technique a sauté aux yeux de tous. Les deux autres semblent prêts. On attend cette saison pour savoir s’il y en a un qui sort du lot et qui arrive à accrocher le bon wagon. Le PSG pourrait en avoir besoin pour régénérer son effectif à moindre coût.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos de Nice/PSG : Debrief d’une victoire satisfaisante, mais au score un peu flatteur ?

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here