La LFP explique sa décision pour Neymar et Alvaro Gonzalez

0
10

Mercredi soir, la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a fait un choix fort en infligeant finalement aucun match de suspension supplémentaire (ils avaient déjà été suspendus) à Neymar, attaquant de 28 ans du Paris Saint-Germain, et Alvaro Gonzalez, défenseur central marseillais de 30 ans, alors qu’ils étaient jugés pour des accusations de propos homophobes ou racistes. Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline, a expliqué cette décision auprès de L’Equipe.

« Nous avons procédé à deux constats. Le premier est qu’aucun rapport officiel, d’arbitre ou de délégué n’a permis d’établir les éléments relatifs à ces propos ou injures à caractère discriminatoire. Le deuxième constat que l’on a fait, qui ressort à la fois du travail fourni par l’instructeur, mais également des auditions qui ont eu lieu, c’est que les déclarations de Neymar et Alvaro sont contraires en quasi tous points et qu’aucune d’entre elles ne permettait d’établir de manière claire, nette et précise la nature des propos échangés.

« Ce doute, s’agissant d’un principe juridique assez élémentaire, devait profiter aux joueurs. »

Dans le rapport d’instruction, là encore, nous avons malheureusement constaté que les conclusions de l’expert étaient trop aléatoires et ne constituaient pas un élément suffisamment tangible pour permettre de sanctionner. La fiabilité des expertises en matière de lecture labiale est à hauteur de 30 %. Il y avait donc un doute. Et ce doute, s’agissant d’un principe juridique assez élémentaire, devait profiter aux joueurs. La commission adonc décidé de ne pas les sanctionner. Les quelques éléments communiqués par les clubs rentraient aussi en contradiction avec l’expertise diligentée par la Ligue. Dans cette affaire, les experts n’étaient pas pleinement en ligne, c’est le moins que l’on puisse dire. »

On sait que la décision a déçu certaines personnes, mais elle n’est pas illogique. L’explication du président de la Commission de discipline semble même être pleine de sens. Certains experts ont donné un avis, mais ils n’ont pas tous eu la même. Et il n’y a aucune preuve, avec les mots d’un des joueurs qui seraient audibles, pour savoir ce qui a vraiment été dit. Difficile alors de prononcer une sanction lourde. C’était peut-être le plus sage de ne pas ajouter une sanction sans avoir des certitudes. Maintenant, il faut passer à autre chose et se concentrer sur le football. Même si le comportement des joueurs sera forcément scruté d’encore plus près pendant les prochaines semaines.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de Reims/PSG et la colère de Tuchel :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here