L’Allemagne et l’Espagne se neutralisent (1-1)

0
10

Pour la première journée de la Ligue des Nations, un choc nous était proposé. L’Allemagne – de Thilo Kehrer et Julian Draxler titulaires – affrontait l’Espagne. Le début de match est complètement dominé par les Allemands qui vont se procurer la première occasion par l’intermédiaire de Thilo Kehrer. Le défenseur parisien, trouvé sur la droite de la surface ibérique place une belle tête qui est repoussée en corner par David de Gea (11e). L’Allemagne qui va quand même se faire peur après une mauvaise passe en retrait, Kevin Trapp, largement sortie de sa surface, se fait dribbler mais réussi à tacler à l’entrée de la surface et dégager le danger (14e). La deuxième action allemande est encore à l’actif d’un Parisien. Trouvé dans la surface, Julian Draxler frappe mais sa tentative est repoussée par De Gea. L’Allemagne va ensuite se procurer une nouvelle occasion par l’intermédiaire de Leroy Sané mais David De Gea réalise une très belle parade. Malgré cette domination, l’Allemagne n’arrive pas à marquer et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score nul et vierge.

En seconde période, l’Allemagne va très rapidement valider sa domination avec un but de Timo Werner, trouvé dans la surface par Gosens (1-0, 51e). Les deux équipes vont ensuite se rendre coup pour coup, se procurer plusieurs belles occasions sans pour autant réussir à tromper les gardiens. L’Espagne va croire revenir au score quand Ansu Fati propulse le ballon de la tête dans le but de Kevin Trapp. Mais l’arbitre refuse ce but en raison d’une faute de Sergio Ramos (91e). Mais alors que l’on se dirige vers une victoire allemande, l’Espagne déborde sur la gauche, le centre revient dans les pieds de Gaya qui propulse le ballon dans les filets (1-1, 96e). Les deux équipes se quittent donc sur ce match nul, même si au vu du match l’Allemagne aurait mérité de l’emporter.

Titulaires, Thilo Kehrer et Julian Draxler ont rendu une bonne copie. Le défenseur parisien, placé en piston droit dans le 3-5-2 de Joachim Löw, n’a pas été mis en danger et a remporté la plupart de ses duels. Positionné derrière les deux attaquants, Julian Draxler, a tenté de créer des occasions pour ses partenaires, frappés une fois au but et s’est montré bien plus efficace que lors de ses derniers matches sous le maillot du PSG.

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here