Le Parisien estime la probable suspension de Di Maria après son crachat durant PSG/OM

0
9

Malheureusement, le match entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille (0-1, clôture de la 3e journée de Ligue 1), a été suivi de polémiques sur l’arbitrage et d’affaires importantes à propos d’insultes ou mauvais gestes. Il y a notamment parisien Angel Di Maria (32 ans) qui semble avoir craché en direction du défenseur marseillais Alvaro Gonzalez (30 ans) et qui a été convoqué par la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel ce mercredi. A la veille de ce rendez-vous important, Le Parisien a fait le point et évoque une sanction probable à l’encontre du Fideo

« Initialement, l’incident Di Maria – Alvaro était passé inaperçu. Les images sont effectivement venues après, par l’intermédiaire de la chaîne Téléfoot. C’est sur cette base-là que la commission de discipline s’est appuyée pour convoquer Di Maria. Car les textes sont clairs. La définition du crachat prévue par le règlement de la FFF qui s’applique ici correspond à une ‘expectoration volontaire susceptible d’atteindre une personne ou en direction de celle-ci’.

« Il est probable que le verdict oscille entre trois et quatre matchs. »

Di Maria sera donc sanctionné même s’il persuade les membres de la commission que son crachat n’a pas touché Alvaro. Mais si des éléments viennent montrer le contraire, il risque encore plus gros. Le fait d’atteindre son adversaire constitue en effet ‘une circonstance aggravante, dont il devra être tenu compte dans la détermination du quantum de la sanction, et encore davantage lorsque le crachat l’atteint au visage’. Ce dernier point devra être tranché dans la mesure où le Marseillais a assuré avoir été atteint sur sa joue droite, alors que les images semblent montrer que la salive atterrit à côté de lui. Di Maria risque entre un et six matchs de suspension. Il est probable que le verdict oscille entre trois et quatre matchs. »

Il ne faut pas déjà conclure que Di Maria manquera 3 à 4 matchs sur la scène européenne, puisqu’il ne s’agit que d’une estimation. Mais cette dernière est plutôt sensée. Il ne semble pas, malgré le geste d’Alvaro Gonzalez, que l’ailier argentin l’ait vraiment atteint au visage. Cependant, il est difficile de dire qu’il n’a pas craché en sa direction. Les deux extrêmes (1 ou 6 matchs) seraient donc plutôt surprenants. Mais on a aussi déjà vu la LFP prendre une décision qui n’était pas attendue. Le plus sage est d’attendre demain soir pour avoir des certitudes, en croisant les doigts pour Di Maria. Même si un tel geste mérite sans aucun doute une sanction.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos de Nice/PSG : Debrief d’une victoire satisfaisante, mais au score un peu flatteur ?

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here