Le Parisien revient sur la pénible programmation de Nîmes/PSG

0
10

Lors de la programmation de la 7e journée de Ligue 1 2020-2021, la Ligue de Football Professionnel a notamment décidé de placer la rencontre entre Nîmes et le Paris Saint-Germain le vendredi 16 octobre à 21h. Un choix qui peut agacer le club parisien, qui a de nombreux joueurs en sélections nationales et qui auront du mal à être prêts pour ce déplacement. Il y a notamment les joueurs concernés par Croatie/France et Italie/Pays-Bas le 14 octobre (Mbappé, Kimpembe, Danilo Pereira, Verratti, Florenzi et Kean), ainsi que Brésil/Pérou et Argentine/Bolivie dans la nuit de mardi à mercredi (Neymar, Marquinhos, qui est suspendu face à Nîmes, et Paredes). Le Parisien est revenu sur ce choix qui a déjà fait parler.

« Normalement, les règlements de la LFP (article 526) prévoient que ‘la programmation des rencontres d’un club doit respecter un délai de deux jours francs entre deux matchs consécutifs’. En clair, si une équipe joue le mercredi soir, elle doit observer deux jours de repos plein et ne pourra pas rejouer avant le samedi. Mais ce qui vaut pour la Ligue 1 ne tient pas quand il s’agit d’un match d’une sélection internationale, programmé dans une date Fifa, suivi d’une rencontre de championnat.

« Ces règles prévoient notamment l’avancement au vendredi des matchs des clubs jouant le mardi suivant en Ligue des champions. »

Alors comment parvient-on à ce type d’inconséquences? Du côté de Mediapro, qui détient la majeure partie des droits de la Ligue 1 et qui diffusera la rencontre du PSG à Nîmes sur sa chaîne Téléfoot, on fait savoir qu’il s’agit d’une demande de la LFP. « La Ligue a imposé que la rencontre du PSG se déroule le vendredi. Comme pour Rennes d’ailleurs, explique la chaîne.

Du côté de la Ligue on se refuse à « commenter les programmations de match qui s’effectuent selon les règles définies par l’appel à candidatures des droits audiovisuels’. Tout en précisant : ‘Ces règles prévoient notamment l’avancement au vendredi des matchs des clubs jouant le mardi suivant en Ligue des champions’. Une exigence qui s’entend. »

La situation est au moins surprenante, même si on peut comprendre la volonté de placer le PSG le plus loin possible de son match de Ligue des Champions le mardi suivant contre Manchester United (1ere journée de la phase de groupes). Il y avait tout de même la possibilité d’avoir cette rencontre le samedi à 17h par exemple. Comme pour Rennes qui affrontera Dijon le vendredi à 19h alors que deux milieux importants sont avec l’Equipe de France (Camavinga et Nzonzi).

Mais la mission n’est pas simple dans ce calendrier très chargé qui doit en plus satisfaire les diffuseurs. C’est sans doute dans ces éléments qu’est le vrai problème. Notamment avec une trêve internationale qui est exceptionnellement à 3 rencontres avec un match amical en plus des compétitions. Quel est l’intérêt ? La sécurité des joueurs a-t-elle été prise en compte ? Ce n’est pas normal de pouvoir en douter, alors que ce doit toujours être une priorité.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast avec le bilan du mercato du PSG : 

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here