Letellier se confie : sa signature, son rôle, l’ambiance dans le groupe et ses objectifs

0
6

Alexandre Letellier, gardien de 29 ans qui était arrivé à la fin de son contrat à Orléans, a signé au Paris Saint-Germain cet été afin de prendre le rôle de numéro 3 (ce qui a permis de prêter Marcin Bulka et Garissone Innocent). L’ancien du SCO d’Angers (2010-2020), qui a été formé à Paris (des Benjamins à ses 19 ans), était au micro de France Bleu Paris cette semaine. L’occasion de notamment revenir sur sa signature surprenante, son lien avec les autres portiers parisiens, ce qui lui a été demandé par le club.

Letellier « tu ne réfléchis plus, tu signes. »

Une visioconférence avec Kurzawa les enfants de l’Hôpital Necker ?

On était en visio avec un enfant à l’hôpital et qui était très content d’échanger avec nous. Nous aussi, ce sont toujours des moments sympas à partager. C’est l’occasion de donner le sourire à des enfants qui sont dans une période pas facile.

Comment ça s’est passé le contact du PSG ?

Sur le coup, on a du mal à y croire un petit peu. Quand on est au chômage, on ne s’attend jamais à un appel comme ça. C’est vrai que quand l’appel arrive, on a un peu de mal à réaliser.

Qui m’a appelé ?

C’est mon agent qui m’appelle dans un premier temps pour me dire que Paris était intéressé par mon profil. Sur le coup, surtout quand l’appel est le matin et que tu n’es pas encore réveillé, tu y crois encore moins (rires). C’est vrai qu’on met un peu de temps à réaliser mais une fois que tu commences à avoir les personnes du club au téléphone tu te dis que c’est bien réel. Après tu ne réfléchis plus, tu signes.

Letellier « C’est un plaisir de pouvoir échanger avec eux. »

Ma réponse a été directe ?

J’ai échangé un peu avec les personnes du club parce qu’ils voulaient m’exposer le projet avec moi. Après, on valide direct. Surtout que l’amour que j’ai pour ce club, etc…Il n’y avait pas de question à se poser.

Keylor Navas et Sergio Rico ?

C’est top de pouvoir travailler avec eux. Quand tu sais la carrière qu’ils ont et leur professionnalisme. C’est du plaisir tous les jours de pouvoir bosser avec deux personnes comme ça. Et en plus au-delà du côté sportif, en dehors ce sont des personnes vraiment tops humainement, qui sont très rapidement venus vers moi pour me mettre à l’aise. C’est un plaisir de pouvoir échanger avec eux. Ils sont toujours à donner des conseils, etc. Franchement c’est que du bonheur.

Letellier « Avoir un rôle comme ça ne me dérange pas. »

Ce que le club me demande ?

Amener de la bonne humeur, avoir le sourire tout le temps, peu importe ce qui peut se passer. Avoir un top état d’esprit, essayer de mettre dans les meilleures conditions tous mes partenaires, car ils ont besoin de moi. Je connais mon rôle. Avoir un rôle comme ça ne me dérange pas. Avoir le sourire tout le temps, c’est quelque chose de naturel pour moi. Il n’y a pas de problème. Et puis il faut bien bosser.

La préparation mentale dans ce rôle ? Une manière particulière de se préparer ?

Il faut se tenir prêt, cela peut arriver du jour au lendemain. Cela passe par le fait de bien bosser. Ici, le 3e gardien est concerné puisqu’il est dans le groupe, il faut l’échauffement à chaque match, il y a les frappes, donc on est quand même dedans. Ce n’est pas très différent, il faut beaucoup bosser.

Quel sentiment en étant dans un tel groupe, avec des stars ?

C’est sûr que quand on s’entraîne avec ce qui se fait de mieux dans le monde, cela te force à augmenter ton niveau. Il faut faire des arrêts (rires). Mais c’est top, Keylor et Sergio m’ont aidé à être à l’aise. L’état d’esprit dans le groupe est top.

Un joueur qui impressionne ?

Après, je n’ai pas encore vu tout le monde. Mais ils sont au-dessus tous. Depuis mon arrivée, il y a eu la trêve internationale. Mais quand j’ai été dans le groupe, j’ai vu Neymar contre Reims et Angers, il a régalé.

Letellier « je le vis bien, il faut juste réussir à filtrer. »

Si j’ai fait mon bizutage ?

Pas encore. Au premier entraînement, j’ai eu le tunnel avec les claques derrière la tête. Mais j’espère qu’ils m’ont oublié pour la chanson. Je n’ai pas prévu encore, mais j’espère qu’ils vont me prévenir (rires).

Comment je vis cette nouvelle vie médiatique ?

Je le vis normalement. Mais c’est vrai que des gens reviennent alors que je n’avais plus de nouvelles depuis longtemps (rires). Mais cela fait partie du truc. Mais je le vis bien, il faut juste réussir à filtrer.

Le PSG a changé ? J’ai retrouvé des gens ?

Kimpembe, maintenant il est grand (rires). Après, dans mes dernières années au club lui était très jeune donc je ne l’avais pas trop côtoyé. Après, le club est passé dans une autre dimension. Ce n’est plus le même que PSG que celui que j’avais quitté. J’ai quand même retrouvé quelques visages, notamment au niveau des intendants.

Letellier « on verra en fin de saison c’est trop tôt pour en parler. »

Des objectifs précis cette saison ?

De bien bosser, d’apprendre aux côtés de tous les grands joueurs qui sont avec moi et me tenir prêt si jamais le club a besoin de moi. S’il y a une chance, il faut la saisir. Je veux apprendre auprès de tout le monde, c’est une belle expérience, que du positif.

Une suite au PSG après ma fin de contrat ?

Peut-être, mais on verra en fin de saison c’est trop tôt pour en parler (rires).

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos de Nîmes/PSG : Calendrier gênant et équipe possible.

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here