Ligue 1 – Riolo s’inquiète d’un « désastre avec un nouvel appel d’offre »

0
9

Depuis ce jeudi 8 octobre, le football français est secoué par un énorme « séisme ». Le patron de Mediapro, Jaume Roures, a indiqué vouloir renégocier à la baisse les droits télés de la Ligue 1 sur la saison 2020-2021. C’est une nouvelle terrible pour les clubs français qui sont déjà touchés par une crise économique de grande envergure. Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, est revenu dans LAfter Foot, sur ce qui pourrait devenir un « désastre » et imagine même que dans la « panique », les grands clubs français pourraient s’allier pour se mettre d’accord sur la nouvelle répartition d’une éventuelle nouvelle renégociation.

Riolo « Ça peut filer au désastre avec un nouvel appel d’offres avec moins d’oseille »

“Ça peut filer au désastre avec un nouvel appel d’offres avec moins d’oseille. (…) Le football français est en panique. Ça peut déboucher sur la réunion de deux-trois clubs qui se disent “je n’en ai plus rien à foutre, on négocie tout seul. Comme ça a existé en Espagne, au Portugal et même en Italie pendant des années. (…) Lyon, avec ce qu’ils sont en train de faire, à un moment c’est une question de survie. Si je suis Aulas, j’appelle Nasser et je lui dis “tiens on va négocier 200 M€ juste pour nos droits et on prend 100 M€ chacun.“

C’est une nouvelle dont le football français se serait bien passé. Déjà acculés financièrement, les clubs vivotent avec les droits télés actuels. Une renégociation de ces droits serait dramatique. Pourtant, cela fait des mois que les critiques pleuvent sur la tête de Mediapro. Beaucoup de monde avait réagi à l’annonce de l’arrivée du groupe sino-espagnol qui avait frappé fort avec une offre sans précédent. Ce fiasco « prévisible » selon certains était surtout dû à la surévaluation de la Ligue 1 par Mediapro. Beaucoup sont montés au créneau pour rappeler que payer aussi cher pour le championnat français était inconscient. Canal+ et beIN SPORTS n’avaient pu les concurrencer regrettant des montants démesurés et hors d’atteinte.

On en est là et Riolo n’est pas trop alarmiste quand il réagit à cette affaire. Tout laisse penser que le Mediapro ne pourra pas respecter ses engagements. Et face à ce que l’on pourrait considérer comme l’une des plus grandes crises du football français, il va peut-être falloir s’adapter à des droits télés à la baisse qui ne devraient convenir à personne. Les « gros » clubs pourraient vouloir se protéger face à tout cela en allant d’eux même à la négociation pour faire valoir leur attractivité. En tous les cas, les prochains jours seront décisifs. Et si cette annonce était suivie d’actes, nul doutes que le football français devra se montrer créatif et solidaire, mais on n’en est pas encore là. On peut toujours espérer une issue relativement positive.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast avec le bilan du mercato : 

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here