Ménès applaudit le PSG après sa qualification en finale et fait l’éloge de Neymar

0
12

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, est revenu via son blog sur la victoire du Paris Saint-Germain face au RB Leipzig ce mardi soir au Stade de Luz à Lisbonne en demi-finale de la Ligue des Champions 2019-2020 (3-0, retrouvez le résumé ici). Un succès qui, en plus d’être historique, est amplement mérité puisque les Parisiens ont globalement maîtrisé cette rencontre. Le chroniqueur a souligné les points positifs côté parisien, avec Neymar (attaquant de 28 ans) qui s’installe en guide de l’équipe parisienne malgré son manque de réussite dans les tirs.

« Je pense que Paris avait certainement bien étudié le jeu du RBL, que ce soit face à l’Atletico ou en Bundesliga. Face aux hommes de Simeone, les Allemands s’étaient montrés très à l’aise dans la transmission, avec des passes rapides et tranchantes entre des joueurs qui se déplaçaient très bien. Cette fois, ils ont été étouffés par le pressing des Parisiens, qui brillent pourtant assez rarement dans cet exercice. Le milieu Herrera-Paredes-Marquinhos a été remarquable, notamment les deux premiers nommés qu’on n’attendait peut-être pas à ce niveau-là. 

Ménès « quand ‘Ney’ est à ce niveau-là, le PSG ne peut pas perdre. »

Franchement, si on analyse la prestation des Parisiens dans son ensemble, il n’y a rien à jeter. La charnière centrale a été exceptionnelle avec mention spéciale à un énorme Kimpembe. Et devant, Di Maria est décisif sur les trois buts. Et puis, il y a Neymar. Que dire de Neymar ? Certes, il n’a pas marqué même si cela se rapproche puisqu’il a tapé deux fois le poteau. Mais avec ses dribbles insensés, il a mis au supplice des Allemands qui ont commis sept fautes sur lui, et pas des petites fautes. Pour moi, quand ‘Ney’ est à ce niveau-là, le PSG ne peut pas perdre. Mbappé a été un peu moins en vue, même s’il a fait un travail de harcèlement assez obscur. Mais sa simple présence fait immédiatement reculer l’équipe adverse, ce qui est inestimable. »

Le coach Thomas Tuchel a parfois pu être remis en question, avec des tactiques pas forcément convaincantes et des joueurs qui ne donnaient pas raison à ses choix. Hier, chacun a montré que son 4-3-3 avec le milieu Marquinhos/Herrera/Paredes était au moins une idée qui pouvait fonctionner. Le PSG a même été impressionnant de maîtrise par moments. Même s’il aurait pu prendre peut-être un but, car Leipzig a été dangereux. Mais jamais les Allemands n’ont pu être dans une bonne position de tir sans être gêné ou contré. Ce n’est pas rien. Surtout, Paris a mérité sa victoire en ayant plus d’occasions nettes.

Le PSG a affiché une vraie force collective, aussi bien dans la capacité à bloquer le jeu adversaire que pour résister dans les moments un peu plus compliqués. Ce n’est pas à négliger. Et dans cette belle équipe, armée d’un milieu très performant, quelques individualités ont pu briller pour faire des différences. Il y a notamment le très décisif Angel Di Maria (ailier de 32 ans), avec 2 passes décisives et 1 but, et le génial Neymar. Il ne manque que de voir ses 2 poteaux se transformer en but pour accompagner sa passe décisive dans un match de grande classe. Avec le Brésilien aussi en forme et impliqué, Paris peut avoir encore un peu plus d’espoir de décrocher le titre. Même s’il est clair que la finale n’aura rien de simple ce dimanche.

Retrouvez notre podcast sur la victoire contre Leipzig ci-dessous :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here