Ménès évoque « une poisse qui serait presque risible » pour le PSG

0
10

Le Paris Saint-Germain, qui a remporté sa première victoire de la saison 2020-2021 avec son succès 1-0 contre le FC Metz mercredi (match en retard de la 1ere journée de Ligue 1), s’avance non sans crainte sur son match contre l’Olympique Gymnaste Club Nice ce dimanche à 13h (4e journée de Ligue 1). Paris va retrouver des joueurs qui lui ont manqué ces derniers temps (notamment Kylian Mbappé) mais se présentera encore très remanié. Pierre Ménès, journaliste de Canal+, a évoqué sur son blog la prestation parisienne contre Metz et déplore la malchance du PSG en ce moment.

Ménès « on n’a vu qu’un seul joueur, c’est Di Maria »

« Alors évidemment, il manquait encore beaucoup de joueurs, mais cela n’excuse pas la pauvreté de la prestation parisienne et notamment la mièvrerie des milieux. En fait, on n’a vu qu’un seul joueur, c’est Di Maria. L’Argentin a tout tenté pour faire basculer le match et y est finalement parvenu dans les arrêts de jeu avec une tête victorieuse de Draxler. »

Lors de ce match, beaucoup de joueurs devaient se racheter de leurs dernières prestations. C’est le cas d’Angel Di Maria, attaquant de 32 ans. Il était attendu après son match raté contre le rival marseillais (même s’il faut avoir en tête qu’il venait de revenir après avoir eu le coronavirus). Peut-être que l’absence de Neymar et Kylian Mbappé (attaquant de 28 et 21 ans) peut expliquer aussi qu’il soit plus présent. Étant plus bridé quand ses compères de l’attaque sont présents, il a su profiter de ces absences pour se montrer indispensable, se déplaçant sur tout le front de l’attaque.

Dans cette configuration « El Fideo« , surnom donné à l’Argentin, est impitoyable. Sa qualité de passe et sa vision du jeu ont fait merveille. Espérons qu’il puisse continuer sur cette lancée qui rend indéniablement le PSG plus fort. Il faut aussi trouver la bonne formule pour qu’il soit aussi actif quand les stars sont là, ce que l’on a déjà vu. On note enfin que le PSG est loin d’avoir été aussi mauvais que Ménès le dit. Ce dernier se basant généralement sur le résultat, il oublie les nombreuses occasions créées.

Ménès « Ce début de saison, sans que ce soit la faute de personne, est vraiment insupportable »

« Un match que Paris a terminé à 9 contre 11 après l’expulsion à mon sens très sévère de Diallo et la grave blessure de Bernat qui va obliger Leonardo à recruter un latéral gauche, ce qui n’était pas prévu dans les plans parisiens. Comme d’habitude, ce club a une poisse qui serait presque risible – et qui l’est sûrement si l’on n’aime pas le PSG. Paris qui jouera à Nice dimanche, avec encore des suspendus. Il y a trois cas de COVID chez les Aiglons, le match aura lieu à huis clos. Pfff… Ce début de saison, sans que ce soit la faute de personne, est vraiment insupportable…“

Le PSG est un club sous le feu des projecteurs. On ne lui laisse rien passer. Les critiques sur les vacances des joueurs, les cas de Covid-19, le match ubuesque contre Marseille sont là pour nous rappeler que Paris n’a pas le droit à l’erreur ni même à la moindre faiblesse. Paris est jugé sur l’instant T quand d’autres équipes le sont sur des périodes précises ou des saisons. Mais cela ne change pas ici que le PSG a besoin de points. Les retours de joueurs vont aider à relancer la machine, c’est sûr.

Mais nous savons déjà que ce début de saison raté leur sera moins vite pardonné qu’à d’autres. Et même lorsque tout va « bien » (4 titres nationaux et une finale de Ligue des Champions), les critiques repartent de plus belle. Alors peut-être faudrait-il se repencher sur ces dernières années et regarder ce qui a été fait. Car même si pour certains, cette domination est normale, le club montre chaque année qu’il désire progresser. Il ne lâche rien. Parfois ce n’est pas du grand football, mais chaque équipe connait des coups de moins bien. Espérons que l’équipe arrivera à passer outre les critiques et à faire taire, de la meilleure façon possible, ses détracteurs.

Nous soulignons enfin que Ménès va trop vite avec le recrutement d’un latéral gauche en remplacement de Bernat, puisque l’idée a été repoussée par le coach Thomas Tuchel est en conférence de presse.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de la victoire contre Metz et la blessure de Bernat :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here