Montana « J’ai connu toutes les époques…je me demande si on se rend compte de la chance qu’on a d’avoir une telle équipe. »

0
13

Michel Montana, speaker du Parc des Princes depuis plus de 20 ans, est revenu sur son parcours dans le France Football publié ce mardi. L’occasion de voir comment il est arrivé à ce rôle si particulier et de connaître un peu son avis sur l’évolution du Paris Saint-Germain ces dernières années.

« Je suis né à Ivry-sur-Seine et j’ai vécu à Pantin, Drancy, Courbevoie, Cergy-Pontoise…Un vrai Francilien ! Au début des années 1980, alors que j’étais DJ au Club Med de Santa Giulia, en Corse, j’ai rencontré un propriétaire de radio qui m’a recruté pour être animateur. J’ai fait pas mal de petites radios, à Saint-Brieuc ou Nice, puis Fun Radio et RFM à Paris, avant de faire du doublage pour des docs et des pubs. J’ai même fait la voix de Canal Jimmy.

Montana « Aujourd’hui, on en est loin. »

C’est là-bas que j’ai rencontré le programmateur musical du Parc des Princes. Il m’a proposé de devenir la doublure du speaker pour les Coupes. J’ai fait mon premier match en avril 1994, contre Monaco, je crois. Ensuite, j’ai fait toutes les rencontres du Mondial 1998 au Parc, et depuis, je suis le speaker principal. En tant que supporter du PSG, Je me sens privilégié d’exercer ce métier. J’ai connu toutes les époques, même les plus difficiles. Parfois, on éprouve de la nostalgie pour les moments tendus comme la saison 2007-08 qui a failli très mal se terminer. Aujourd’hui, on en est loin. Quand je suis au bord de la pelouse, je me demande si on se rend compte de la chance qu’on a d’avoir une telle équipe. Quand je vois nos attaquants s’échauffer, je reste impressionné, même après vingt-cinq ans. La flamme brûle toujours aussi fort, même plus fort. »

Montana n’avait visiblement pas fait son plan de carrière en visant cette place de speaker, mais il y a été amené petit à petit. Une tournure des événements qui ne lui déplait clairement pas. Difficile de trouver plus réjouissant pour le supporter d’un club. Même s’il a vécu des périodes bien moins festives que ces dernières années. Cela n’empêche pas de vivre la passion et des émotions très fortes. Bien qu’il puisse probablement savourer un peu plus aujourd’hui, avec plus de buts et de victoires à célébrer. Et Montana est bien placé pour souligner la chance que c’est de voir une telle équipe au Parc des Princes. Même si ob espère toujours du mieux en Ligue des Champions.

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here