Officiel – La LFP a « mis en demeure » Mediapro pour les paiements dus en octobre

0
6

Mediapro, diffuseur principal de la Ligue 1 et la Ligue 2 pour la période 2020-2024, a fait un choix fort la semaine dernière qui secoue le football français. En effet, le groupe a refusé de faire les paiements prévus et a annoncé vouloir renégocier les droits TV pour cette saison 2020-2021. Forcément, cela passe très mal et inquiète les clubs. Alors la Ligue de Football Professionnel se bat pour trouver des solutions. Outre un emprunt auprès d’une banque étrangère, la LFP continue de tenter de revenir à une situation normale avec le diffuseur. Arnaud Rouger, directeur général exécutif de l’instance de football français a annoncé que cela était passé par une mise en demeure.

« Mediapro s’est bien placé sous la protection du Tribunal de commerce de Nanterre dans le cadre d’une procédure de mandat ad hoc, écrit-il. Nous étions donc tenus à une stricte obligation de confidentialité depuis la semaine dernière afin de ne pas mettre la LFP en défaut. Dès lors, sans entrer dans le détail du dossier, la LFP a bien fait, comme la procédure le commande, une proposition (validée par le Bureau) au mandataire ad hoc. Celle-ci a été suivie par une réponse de Mediapro qui a été totalement inacceptable au regard des incertitudes financières pour les clubs.

« envisager la reprise du contrat par d’autres opérateurs. »

Nous avons donc fait application du contrat qui nous lie avec Mediapro et les avons mis en demeure de régler les échéances des 1er et 5 octobre, tout en activant la garantie donnée par la société mère du groupe Mediapro (le fonds chinois Orient Hontai Capital).  Il reste alors deux possibilités, soit une issue favorable est trouvée avec Mediapro, soit ce n’est pas le cas, et il faudra envisager la reprise du contrat par d’autres opérateurs. »

Le « combat » continue donc et la LFP ne compte pas se laisser faire. Ce que les clubs français apprécieront sans doute. Mediapro sans doute un peu moins, mais le diffuseur ne pouvait pas s’attendre à simplement obtenir ce qu’il veut avec une petite protestation. C’est quelque chose de très important et des montants qui ont été négociés ne peuvent pas être changés en quelques jours. Maintenant, il faut voir si un accord sera de nouveau possible ou si on se dirige vers la situation très particulière d’un départ d’un diffuseur en cours de saison. Un chamboulement important.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos de Nîmes/PSG : Calendrier gênant et équipe possible.

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here