Pauleta regrette le départ de Cavani « Lui méritait d’être là pour jouer cette Ligue des Champions »

0
19

Cette finale de Ligue des Champions qui se profile entre le Paris Saint-Germain a et le Bayern Munich est assez extraordinaire dans sa forme. Il n’y a eu que des matchs « secs » depuis les quarts de finales et surtout ce Final 8 s’est joué en l’espace de 11 jours. Si Thiago Silva (capitaine et défenseur de 35 ans) et Eric-Maxim Choupo-Moting (attaquant de 31 ans) ont prolongé leur contrat jusqu’à la fin de la compétition, Edinson Cavani (attaquant de 33 ans et meilleur buteur de l’histoire club) et Thomas Meunier (latéral droit de 26 ans) eux ont décidé de ne pas prolonger l’aventure après leur fin de contrat en juin. Pedro Miguel Pauleta, buteur parisien de 2003 à 2008, regrette fortement l’absence de Cavani pour se dénouement exceptionnel et livre son sentiment dans sur RMC Sport.

Pauleta « C’est dommage que cela se soit terminé comme ça »

« C’est dommage que cela se soit terminé comme ça. Lui méritait d’être là pour jouer cette Ligue des champions, et Paris méritait qu’il reste. C’est dommage. C’est un joueur qui a donné beaucoup pour le club, un joueur important. »

Pauleta « C’est un joueur qui a marqué l’histoire du PSG »

« Je pense qu’il va arriver au Portugal, à Benfica, et qu’il va apporter une qualité énorme. Mais sincèrement, en tant qu’ancien joueur du PSG et en tant que supporter de Paris, je trouve ça dommage. C’est un joueur qui a marqué l’histoire du PSG. Les deux méritaient d’être de cette finale. »

On le sait, Edinson Cavani ne disputera pas la finale de la Ligue des Champions. Il était venu pour ça mais n’aura pas réussi à attraper le bon train menant sur le toit de l’Europe. C’est autant un choix regrettable du côté du joueur, qu’un « raté » du PSG qui n’aura pas réussi à retenir son meilleur buteur pour cette fin de saison qui n’a rien d’habituelle. Cavani au PSG c’est 200 buts en 301 match avec 32 passes décisives.

Aimé par les , il s’est souvent distingué par ses occasions « ratées », mais aussi sa fougue, sa débauche d’énergie de tout instant, des buts et sa classe. Tout cela a élevé Cavani au rang des plus grands. Humble et droit, le Matador a surtout représenté l’anti-star par excellence. Discret hors du terrain, il s’est toujours battu comme un lion lorsqu’il était sur le terrain. C’est le souvenir qui restera de lui pour certains: un vrai joueur d’équipe, un combattant. Mais la fin d’histoire a terni son image une partie des , vexés par cette fin sans les derniers matchs.

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here