Piat entend empêcher le projet porté par le PSG pour la LFP

0
7

S’inspirer du modèle anglo-saxon pour être plus efficient et donc transformer la Ligue de football professionnel (LFP) en société commerciale, c’est le souhait du PSG, mais aussi à priori de l’OL, Saint-Etienne et Lille alors que cette semaine il s’agira d’élire un nouveau président. Deux favoris pour le poste cédé par Nathalie Boy de la Tour : Michel Denisot (75 ans) soutenu par Noël Le Graët, le président de la FFF, et François Morinière (55 ans), ancien directeur général de L’Équipe à la tête depuis 2017 du groupe Labruyèreporté par le PSG dans le cadre de son désir de réforme. Porté car Victoriano Melero, le secrétaire général du Paris Saint-Germain, a fait campagne auprès des présidents des clubs pour le poulain du club francilien avec ce projet de nouvelle gouvernance via la création d’une société commerciale.

Opposant actif au projet de société commerciale soutenu par le PSG, Philippe Piat, coprésident de l’UNFP et président de la FIFPro, a écrit aux 24 autres membres du conseil d’administration (CA) de la LFP. Le journal L’Equipe dévoile de longs extraits du courrier du syndicaliste qui veut “tirer la sonnette d’alarme sur les initiatives d’une minorité de présidents de club, qui s’organisent pour utiliser la Ligue à des fins personnelles et toujours obscures pour beaucoup d’entre nous. […] Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’une OPA se prépare, organisée par un quarteron de clubs pour annexer la LFP pour des intérêts particuliers, avec l’aide future programmée d’un président fantoche qui serait issu des prochaines élections de la LFP. […]  Les manœuvres en cours pour tenter de biaiser les élections devront donc être dénoncées et poursuivies auprès des juridictions compétentes, notamment celles d’organiser des réunions sans aucune légitimité juridique, en auditionnant de manière exclusive des éventuels candidats […] Résumons ainsi la situation actuelle : il y a un candidat à l’élection au CA qui engage dans le même temps une procédure contre le CA (!) (Aulas qui demande 117M€ à la LFP pour l’arrêt de la saison dernière) ; un éminent président de club (Al-Khelaïfi) qui adoube un candidat à la présidence de la LFP suffisamment novice (Morinière) pour pouvoir le contrôler  […] N’est-il pas venu le moment de faire l’union sacrée au service du football français et en toute clarté  ? ” Pas certain que l’union sacrée se fonde à partir de tels propos à charge qui cherchent à faire peur.

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here