PSG/Angers – Tuchel revient sur la tactique face à Reims et évoque le travail pour s’améliorer

0
10

En marge de la conférence de presse ce mercredi pour évoquer le match de la 6e journée de Ligue 1 2020-2021 contre le SCO d’Angers demain au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Téléfoot), Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était au micro de PSG TV. L’occasion d’évoquer la nouveauté tactique dimanche dernier à Reims (avec un 4-1-4-1 et Neymar presque en relayeur), ainsi que le travail pour avancer alors qu’Angel Di Maria (32 ans) est suspendu pour 4 matchs.

« Un nouveau poste pour Neymar contre Reims ?

On ne va pas faire de lui un 6 (rires). On a voulu essayer ce rôle différent dans un 4-1-4-1. J’ai voulu le faire à ce moment car on sentait que ce serait difficile pour Reims de défendre. Honnêtement, il a fait trop d’efforts défensifs. C’est un peu ma faute, car ce n’était pas clair sans l’entraînement, on l’a décidé tard. On voulait qu’il défende, mais plus haut sur le terrain. Mais il est super fiable partout. C’est un bon défenseur, qu’il joue en attaquant ou en numéro 10. J’ai décidé ce schéma le jour du match, après avoir hésité. On a pu sentir que le style n’était pas toujours clair.

« Nous allons travailler les mouvements offensifs. »

Des solutions pour l’absence de Di Maria ?

Nous avons eu des entraînements pour vraiment se préparer en tant qu’équipe, pas en faisant de la récupération. C’est très bon. Nous allons travailler les mouvements offensifs, la façon d’aller dans le camp adverse et de faire le contre-pressing. Pour Di Maria, Julian Draxler, Pablo Sarabia ou Ander Herrera peuvent compenser. On a un entraînement demain matin, on fera le choix. »

Tuchel a donc décidé de tenter quelque chose compte tenu de la situation, avec ses attaquants qui étaient disponibles et une équipe de Reims qui avaient été éliminés de l’Europa League le jeudi et qui pouvaient donc manquer de force, comme de ressources mentales. Cela a failli être particulièrement payant, puisque les Parisiens ont eu énormément d’occasions. Avec plus d’efficacité, ils auraient pu mener largement à la pause. Neymar a d’ailleurs créé beaucoup d’occasions, même s’il visiblement « trop » défendu. Peut-être que cela lui a coûté quelques forces pour mieux finir les actions.

En tout cas, le PSG s’est peut-être trouvé un système pour entrer dans un moment très offensif, pour remonter un score en fin de match par exemple. Bien sûr, il reste encore des choses à améliorer et le groupe travail pour cela. Il s’agit de détails, mais ils ont leur importance quand on veut tout gagner.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de Reims/PSG et la colère de Tuchel:

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here