PSG/Bayern – RMC Sport souligne les deux points faibles de l’équipe allemande

0
9

Le Bayern Munich s’est imposé mercredi soir face à l’Olympique Lyonnais en demi-finale de la Ligue des Champions 2019-2020 et a donc rejoint le Paris Saint-Germain pour la finale dimanche soir (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport et TF1). Une très belle affichée, avec le club bavarois qui est souvent plutôt placé en favori grâce à son expérience et sa puissance offensive. Mais RMC Sport a mis en évidence deux points faibles que les Parisiens pourraient exploiter.

« l’ensemble de la ligne défensive des Bavarois est exposée. »

« Une défense perméable.

C’est un constat qui n’est pas seulement établi sur la base de la victoire contre l’Olympique Lyonnais, mais aussi sur le match face au FC Barcelone. Évidemment redoutable en attaque, le Bayern Munich est aussi friable en défense.

C’est particulièrement vrai sur l’aile gauche, dans le dos du latéral (très) offensif Alphonso Davies et de David Alaba, obligé de dépanner dans l’axe alors qu’il est habitué à jouer sur le côté. D’une manière générale, l’ensemble de la ligne défensive des Bavarois est exposée, compte tenu de leur volonté de jouer très haut. 

Ce défaut a permis à l’OL de se procurer plusieurs occasions, avec les appels de balle de Memphis Depay et Karl Toko Ekambi. Il a fallu une prestation parfaite de Manuel Neuer et de la maladresse chez les deux attaquants lyonnais pour éviter au Bayern Munich d’être puni.

« le Bayern Munich avait tendance à laisser beaucoup d’espace entre ses lignes. »

Le milieu exposé à l’intensité et à la largeur.

Le Paris Saint-Germain aura sans doute remarqué que l’intensité de l’Olympique Lyonnais dans le premier quart d’heure a déstabilisé le Bayern Munich. Le match a aussi montré que le Bayern Munich avait tendance à laisser beaucoup d’espace entre ses lignes. Ce qui peut mettre en difficulté sa paire Goretzka-Alcantara au milieu de terrain, en particulier lorsque le jeu passe sur les côtés. »

En effet, le Bayern Munich peut avoir du mal à bien couvrir le terrain et surtout à empêcher les attaquants adverses de prendre des espaces alors qu’il effectue un pressing très haut. Il faut donc réussir à se sortir de cette première ligne de défense pour ensuite tenter de faire mal à l’équipe munichoise. Ce que Lyon a failli réussir, mais il y a eu trop de maladresse de la part de ses attaquants. Ce qui peut laisser des regrets aux lyonnais et donner de l’espoir au PSG, qui a clairement des armes pour faire très mal en contre. Il ne faudrait cependant pas oublier de continuer à défendre en équipe et avec beaucoup d’efforts, car l’attaque du Bayern a prouvé qu’elle peut faire mal à n’importe qui.

Aussi, on peut penser que le coach Hans-Dieter Flick connaît le danger que représente l’attaque du PSG et qu’il tentera de trouver des solutions. Même si on ne voit pas le Bayern Munich changer de philosophie de jeu. L’ailier Kingsley Coman (24 ans) a même déjà annoncé un gros pressing. De quoi espérer qu’il y aura de l’intensité et du spectacle dans ce cas, avec probablement plusieurs buts. L’essentiel étant que le PSG en marque au moins un de plus.

Retrouvez notre podcast sur la victoire du PSG contre Leipzig ci-dessous :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here