Quillot explique que Lens/PSG n’est « pas remis en cause » et évoque l’allègement du protocole

0
10

Lundi soir, le Paris Saint-Germain a fait savoir qu’il a deux joueurs dans son effectif professionnel qui sont suspectés d’avoir été contaminés par le coronavirus. Les médias ont ensuite indiqué que les Argentins Angel Di Maria (ailier 32 ans) et Leandro Paredes (milieu de 26 ans) sont les deux concernés, avec un doute en plus pour Mauro Icardi (buteur de 27 ans) et Ander Herrera (milieu de 31 ans), qui a aussi passé un test. Ce qui, selon L’Equipe, pouvait amener à un nouveau report de Lens/PSG (match en retard de la 2e journée de Ligue 1 qui a été placé le jeudi 10 septembre). Mais Didier Quillot, directeur général exécutif de la Ligue de Football Professionnel, a écarté cette possibilité auprès du journal sportif et parle d’un allègement du protocole.

Quillot « Il faut considérer que tant qu’un pourcentage de l’effectif de l’équipe 1 est négatif, on joue. »

« On attend d’être notifiés par le club. Ensuite, on transmettra au besoin à la commission nationale Covid, qui se mettra en contact avec le médecin du PSG. En fonction du nombre de cas réellement positifs, elle fera une recommandation. Le match Lens-PSG est dans dix jours et notre protocole indique bien que c’est à partir de quatre cas positifs sur une semaine que le virus est considéré comme circulant et que le match peut être reporté. Donc, même si les cas étaient déclarés positifs, ils sortiraient de leur positivité au bout d’une semaine. À l’heure où nous parlons, Lens-PSG n’est donc pas remis en cause.

Nous sommes en train de préparer, avec les médecins de la FFF, les aménagements du protocole. Nous sommes en relation avec les pouvoirs publics pour se rapprocher de l’esprit de celui de l’UEFA (pour le « Final 8 » de la C1, un match n’était pas reporté tant que 13 joueurs sur les 25 inscrits étaient disponibles). Il faut considérer que tant qu’un pourcentage de l’effectif de l’équipe 1 est négatif, on joue. Aujourd’hui, à partir de quatre cas, le match peut être remis.

Quillot « Le sport professionnel, et en particulier le football, doit donc bénéficier de cette spécificité. »

Nous souhaitons qu’il y ait une doctrine nationale pour avoir une homogénéité dans les traitements que font les ARS (agences régionales de santé) et que tout ce qui concerne le report ou non des matches soit laissé à l’appréciation de chaque discipline. Le sport professionnel, et en particulier le football, est un secteur hautement médicalisé, qui pratique des tests en permanence et qui doit donc bénéficier de cette spécificité. »

Ainsi, on est très loin d’un nouveau report de Lens/PSG, qui a d’abord été déplacé pour permettre aux Parisiens de souffler après avoir terminé la Ligue des Champions le dimanche 23 août avec la finale perdue face au Bayern Munich. Pour le moment, le club parisien n’a même pas déclaré un cas positif, puisqu’il s’agissait de suspicions. Il n’y a donc pas encore une certitude. Et dans tous les cas, le match devrait pouvoir se jouer, comme l’indique Quillot. D’autant plus si le protocole est allégé.

Pour le moment, il faut simplement attendre de voir ce que les tests vont donner au PSG, avec la possibilité d’avoir moins de cas positifs que ce qui est craint, ou plus. Mais Paris devrait avoir de quoi former un groupe complet pour cette rencontre, à moins d’une très mauvaise nouvelle. Il faut voir aussi ce qui sera décidé au niveau des instances, avec une discussion qui doit avoir lieu ce mercredi.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos du départ de Thiago Silva, de la rumeur Lionel Messi et avec un coup de gueule face aux critiques subies par le PSG :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here