Rabésandratana explique que « Leonardo a été très fort parce qu’il a imposé ses choix sportifs »

0
10

La course aux recrues de ce mercato estival a officiellement pris fin ce lundi 5 octobre. Si Thomas Tuchel s’était montré assez inquiet quant au travail effectué par son directeur sportif sur le marché des transferts, Leonardo lui a apporté une réponse assez cinglante (en plus de celle dans les médias) avec l’arrivée dans les derniers instants de trois joueurs que sont, Rafinha (milieu de terrain de 27 ans) Moise Kean (attaquant de 20 ans) et Danilo Pereira (milieu de terrain de 29 ans). Un travail louable de la part de l’ancien international brésilien qu’a tenu à souligner Eric Rabésandratana, ancien défenseur zt capitaine parisien (1997-2001) désormais consultant, sur les ondes de Europe 1.

« Ça a ressemblé à la fable de La Fontaine avec “Le Lièvre et la Tortue”. Dans le rôle du lièvre, on avait Tuchel qui est parti sur les chapeaux de roues et qui a commencé à crier à tout le monde qu’il avait perdu en qualité, qu’il lui fallait absolument des joueurs, a comparé l’ancien Parisien. Et on avait un Leonardo qui est parti tranquille pour essayer de le remettre en place tout doucement, sans crier, mais en le mettant bien en garde pour lui dire qu’il faut respecter les choix et la ligne directive du club.

Rabésandratana « Leonardo a d’abord fait taire Tuchel avec son recrutement. »

On a deux personnes qui faisaient la course et finalement, est-ce qu’il y a un vainqueur ? Je ne suis pas sûr. Il y en a quand même un sur le plan sportif, c’est Leonardo qui a d’abord fait taire Tuchel avec son recrutement et qui l’a remis en place. Il a surtout rassuré les . Et là où il a été fort, c’est qu’il a imposé ses choix sportifs par son mercato. C’est-à-dire qu’en prenant un numéro 6, il oblige un peu Tuchel à laisser Marquinhos en défense centrale plutôt que de l’utiliser au milieu. Je trouve ça fort. »

A l’image de Thomas Tuchel, certains parisiens se sont sans doute inquiétés par rapport aux différents renforts tant attendus et notamment pour venir étoffer l’entrejeu parisien. Toutefois, comme souvent, Leonardo a pris tout le monde à contrepied en avançant dans des pourparlers dans la plus grande discrétion et tout cela, en prenant compte de la situation financière assez compliquée au club.

Ayant réussi à attirer trois recrues dans les derniers instants de ce mercato, Leonardo est également parvenu à faire passer un message clair sur le plan sportif à son coach. En effet, la venue de l’ex-capitaine de Porto, Danilo Pereira, correspond en tout point à la conception qu’il se fait du numéro 6 tant désiré au Paris Saint-Germain depuis le départ en retraite de Thiago Motta. Leonardo avait déclaré vouloir « quelques centimètres de plus au milieu », voila qui est chose faite avec l’arrivée du champion d’Europe 2016 qui mesure 1m88. Il nous tarde désormais de voir l’adaptation de nos recrues à l’effectif actuel mais surtout de les voir évoluer sur le pré dés le retour de la Ligue 1.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast avec le bilan du mercato : 

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here