Revue de presse PSG : Angers, tirage, Tuchel, Leonardo, Aouar, Kalimuendo

0
8

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce vendredi 2 octobre 2020, jour de match au Parc des Princes contre le Angers SCO (6e journée de Ligue 1) avant la trêve internationale. Et lendemain de tirage de la phase de groupes de l’UEFA Champions League.

“Les formations tricolores ont évité le groupe de la mort, même si le PSG, finaliste sortant, aura du fil à retordre. Il n’est pas tombé sur le FC Barcelone, mais sur Manchester United, dont la dernière visite au Parc des princes, en mars 2019, avait été un cauchemar pour lui”, écrit l’AFP. “Son deuxième adversaire, le RB Leipzig, lui, évoque de bien meilleurs souvenirs : c’est l’équipe qu’il avait balayée en demi-finale en août (3-0) à Lisbonne. La dernière équipe du groupe H, Istanbul Basaksehir, est un novice dans la compétition, mais le club, réputé pour sa proximité avec le président Erdogan, a remporté la dernière édition du Championnat de Turquie.”

“Même si les victoires sont de retour, le climat demeure pesant au PSG, en ce début d’automne“, écrit L’Equipe. “Qu’il y ait de la friture sur la ligne entre Tuchel et Leonardo, ce n’est pas nouveau. Mais que le premier n’ait aucune inhibition à formuler des critiques récurrentes sur le travail du directeur sportif est davantage étonnant. Hier encore, Tuchel estimait que le PSG “ perdait trop de joueurs sans indemnité de transfert en retour ” […] Une pierre, pardon, un rocher dans le jardin de Leo. […] Spectateurs de la lutte intestine, les salariés du club s’interrogent sur l’avenir juridique d’Al-Khelaïfi. Sera-t-il condamné par la justice suisse  ? Si oui, demeurera-t-il en fonction au club  ? Pour l’heure, il essaie de donner un coup de main à Leonardo dans le recrutement (voir par ailleurs) mais Tuchel n’aperçoit toujours personne à l’horizon. «”Si la situation reste comme ça, j’ai peur qu’on en paie le prix en octobre, novembre, décembre ”, dit-il. Les mois de la phase de groupe de Ligue des champions.”

Sur le même thème, Le Parisien constate que Tuchel, “qui anticipe un mercato plus léger que prévu, a mis la pression sur Leonardo afin d’accélérer le recrutement. Avec des mots qui claquent. […] En résumé, l’Allemand exige des recrues et vite, au risque de ne pas pouvoir égaler les objectifs de la saison dernière. […] A l’aune de leur relation, sans vagues jusqu’ici, certains évoqueront un clash. C’est en tout cas une vraie passe d’armes entre deux hommes qui s’opposent déjà à bas bruit sur les postes à pourvoir. […] Leonardo a souvent l’habitude d’accélérer en toute fin de mercato, mais il pourrait cette année effectuer une pause, contraint par le contexte économique. A moins qu’il ne se montre “créatif” ou “trouve des solutions pas trop chères”, selon ses propres termes. On ne peut jamais totalement l’exclure.”

Rayon mercato, il est question d’Houssem Aouar, courtisé par Arsenal, plus que jamais sur le départ, ce qui intéresse, Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, qui “s’active en coulisses et imagine une opération en deux temps”, rapporte L’Equipe. “Nasser est discrètement revenu aux nouvelles. Il a d’abord téléphoné à Aulas, en début de semaine, et les deux hommes se sont vus mardi lors du collège de L1 à Paris. Ils ont à nouveau évoqué le sujet. Al-Khelaïfi est à l’origine de ce dossier. Et il n’est pas rare que le président parisien explore des pistes en parallèle de Leonardo. Face à la volonté de son patron, il pourrait d’ailleurs prendre lui-même la température auprès de l’entourage d’Aouar ces prochaines heures. […] Mais Paris a perdu plus de 100 M€ pendant la crise, il table sur des pertes à peine inférieures pour la saison prochaine et il devait vendre pour au moins 60 M€, ce qui n’a pas été fait. Mais c’est aussi peut-être le moment d’agir, puisque Aouar est sur le marché et que les maigres offres déjà sur la table ne satisfont pas l’OL. Paris réfléchit à l’opportunité d’une opération en deux temps pour attirer le Français et convaincre Lyon. Il est possible, par exemple, que les deux clubs se mettent d’accord sur un transfert l’été prochain. Autre possibilité, une opération comme pour Mbappé, avec un prêt payant d’un an au PSG puis une obligation d’achat à l’été 2021, mais elle est moins envisageable. Aouar, lui, avait plutôt à l’esprit de découvrir l’étranger et un autre Championnat cet été. Arsenal tient toujours la corde mais devra vite se montrer plus généreux : Aulas a fixé à demain matin la date limite à ses joueurs sur le départ pour quitter l’OL.

Dans ce contexte, pas sûr que le PSG doive se déplumer. Pourtant le RC Lens “a pris contact avec le PSG dans le but de se faire prêter Kalimuendo“, rapporte le journal sportif. “En parallèle, l’entourage du joueur, également apprécié par Brest, travaille sur une piste allemande. En attendant de connaître son prochain point de chute, il devrait prolonger d’une saison son contrat avec le PSG, soit jusqu’en 2023.”

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here