Revue de presse PSG : Metz, Neymar, Alvaro, Di Maria, commission, Marquinhos, Choupo…

0
7

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 16 septembre 2020, jour de match contre le FC Metz au Parc des Princes (21h/Téléfoot) et de réunion de la Commission de discipline de la LFP (à partir de 18 heures), avant une communication attendue… au beau milieu du match. Face aux Messins, Thomas Tuchel sera privé de Neymar, Paredes, Kurzawa, Mbappé (suspendus), Florenzi (non qualifié) et peut-être Kehrer, Verratti (aux soins) voire Navas.

“Vite, une victoire ! Sorti ragaillardi cet été du beau parcours en Ligue des champions, Tuchel n’est pas encore sur un siège éjectable. Mais face à Metz, dans un étonnant duel entre équipes à zéro point, une nouvelle contre-performance serait très malvenue, explique l’AFP. Le PSG reste sur trois revers de rang (Bayern, Lens, OM) : une série plus vue depuis 2011, quand le club commençait tout juste sa mue sous l’ère QSI. Il faut même remonter à 1984 pour retrouver une entame avec deux défaites en Championnat. […] Au-delà du jeu, les joueurs du PSG ont craqué mentalement, s’engageant dans une bagarre générale contre l’OM qui limite encore les choix de Tuchel. Il attendait des retours, il se retrouve avec trois joueurs en moins : Neymar, Paredes et Kurzawa. […] Pour chaque cas, la commission devra trancher selon la palette de sanctions possibles en fonction du critère retenu (comportement excessif ou déplacé, voire intimidant ou menaçant, bousculade volontaire, etc.) et d’éventuelles circonstances atténuantes ou aggravantes. La LFP peut aussi enquêter sur des incidents supposés n’ayant pas donné lieu à avertissements de l’arbitre et ainsi lancer une instruction de plusieurs semaines, à partir du rapport de l’arbitre et des images de télévision. Ce devrait être le cas pour les accusations de racisme évoquées par Neymar à l’encontre d’Alvaro. Les deux clubs ont chacun apporté leur soutien à leur joueur. Côté PSG, on invoque l’existence d’images filmées par une caméra de beIN en cours et non diffusées par Téléfoot.” Dans celles-ci on verrait (sans l’entendre) Alvaro dire “Mono” à Neymar, ce qui veut dire “Singe” en espagnol.

Le PSG “se serait adjugé les services de spécialistes de lecture labiale pour disséquer ces images, précise L’Equipe.

Quant à Angel Di Maria, des images de Téléfoot montrent qu‘il a craché mais à priori pas sur le visage du Marseillais comme il voulait le faire croire dimanche. Si la commission estime qu’elles sont suffisamment explicites, l’ailier du PSG, dont le geste prend une dimension d’autant plus choquante qu’il avait été testé positif au Covid-19 quelques jours plus tôt, pourrait prendre 6 matches de suspension, commente le journal sportif. “Dans les deux cas, la commission voudra s’appuyer sur des preuves irréfutables. Sinon, elle classera ces deux dossiers. Mais elle pourrait aussi décider de prendre un peu de temps pour se faire une opinion définitive.” Pendant ce temps, “les Marseillais s’emploient à préserver l’image d’Alvaro tout en pointant le comportement de Neymar”, lit-on encore. “L’OM va maintenant attendre fébrilement de voir quels documents la Ligue, “sous pression ” dixit  AVB», a en sa possession. Il vaudrait mieux pour Alvaro que Neymar ait mal entendu.”

“Lundi, Leonardo s’est présenté au Camp des Loges pour remobiliser le groupe, rapporte L’Equipe. Le contenu positif de son message constituait également un moyen pour lui de se rapprocher du vestiaire. […] Hier, Tuchel a affiché un stress manifeste. […] Le PSG ne pourra réécrire l’histoire mais il a largement les moyens de contrôler son avenir. La réception de Metz tomberait presque au moment idéal. […] Prière d’apporter de la sérénité. […] Les retours de Marquinhos et probablement de Navassont comme une éclaircie dans un ciel électrique.”

“Privé de cinq joueurs, dont Neymar et Mbappé, le PSG doit absolument l’emporter ce soir au risque de se trouver dans une position très inconfortable”, juge Le Parisien qui relève que Marquinhos “va officiellement hériter du brassard, propriété de Thiago Silva depuis huit ans. […] Quitte à changer, Paris aurait pu profiter de l’aubaine pour promouvoir Neymar et lui confier les responsabilités qu’il a longtemps endossées avec le Brésil. Mais comme on l’a vu lors du clasico, la star est loin d’afficher les garanties d’exemplarité demandées par la fonction. […] Mbappé qui n’a jamais caché sa soif de responsabilités, pourrait être un potentiel candidat au capitanat. Encore plus si lui confier le rôle de leader permettait aux dirigeants parisiens de le convaincre de prolonger (enfin) son contrat. “Mais il est déjà tellement sollicité par ailleurs, il fait déjà tant d’efforts contre ceux qui cherchent à l’affaiblir sur un terrain, que ce serait une erreur de le charger avec d’autres responsabilités”, juge Christophe Jallet. “Kylian est un des meilleurs du monde, il n’a pas besoin de ça pour être entendu.”

Enfin, Eric-Maxim Choupo-Moting ne prolongera pas son aventure avec le PSG. L’international camerounais dispose d’offres plus intéressantes avec plusieurs années de contrat et une place de titulaire à la clé.

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here