Revue de presse PSG : Nîmes, MU, recrues, notes…

0
6

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 17 octobre, lendemain de victoire 4-0 à Nîmes (buts de Mbappé x2, Florenzi et Sarabia). Paris a croqué les Crocos, c’est ce qu’on retrouve dans la presse ce matin. Avec un tournant, l’exclusion logique de Loïck Landre dès la 12e minute pour avoir planté ses crampons sur le buste de Rafinha, nouveau venue en Ligue 1.

“La C1 déjà dans les têtes ? Le PSG est leader de Ligue 1 pour la première fois de la saison grâce à sa victoire à Nîmes, à quatre jours de son entrée en lice en Ligue des champions”, constate l’AFP. “Infatigable Mbappé ! 48 heures après avoir joué tout un match – et marqué – avec les Bleus en Croatie, il a joué presque toute la rencontre… et a fait encore mieux, avec un doublé. […] Pour le PSG, qui engrange sa 5e victoire consécutive en L1, les tracas sont néanmoins toujours là avant la réception des Red Devils mardi. Déjà privé avec certitude pour ce match d’Icardi et Kehrer, et probablement de Verratti et Marquinhos, Tuchel peut maintenant s’inquiéter pour Paredes, sorti très tôt (11e) en se tenant la cuisse. Di Maria et Neymar, qui devraient faire leur retour, ne seront pas de trop…”

“Le couvre-feu pour le PSG, ce n’est pas pour tout de suite“, plaisante Le Parisien. “On avait vendu de la peur avant cette rencontre avec pas moins de 10 absents côté parisien, on a eu droit à de la sueur et à une bonne dose de talent. Les partenaires de Kimpembe ont empilé les occasions en première période, devant un stade des Costières dont on se demande encore si la jauge des 5000 spectateurs n’a pas soudainement gonflé avant le début de la rencontre. Qu’importe, les nîmois dûment masqués ont pu constater que Mbappé, pour son 3e match comme titulaire en six jours, n’avait rien perdu de sa pointe de vitesse. […] La supériorité numérique pourrait relativiser la performance des joueurs de Tuchel. Mais on a déjà vu des équipes perdre le fil après s’être retrouvées à 11 contre 10. Ce que n’a pas fait Paris. Au contraire. Sous l’impulsion d’un Rafinha sûr techniquement et intelligemment. […] La finition malgré l’ampleur du score, incarnée par un Kean impuissant, restera la (petite) réserve que l’on pourrait émettre.

  • Les notes du Parisien pour les joueurs du PSG : Navas (5.5) Florenzi (7) Diallo (6) Kimpembe (6) Bakker (6) Sarabia (6,5) Herrera (6) Gueye (5.5) Rafinha (7) Mbappé (7.5) Kean (4.5)
  • Les notes de L’Equipe : Navas (6) Florenzi (7) Diallo (5) Kimpembe (6) Bakker (6) Sarabia (7) Herrera (6) Gueye (6) Rafinha (7) Mbappé (8) Kean (4)

“Au début, ça surprend un peu. Un stade hostile qui pousse une équipe agressive, le PSG n’en avait plus connu depuis plus de sept mois et, forcément, il lui a fallu quelques minutes d’adaptation avant de poser le pied sur le ballon et de régler l’addition”, commente L’Equipe. “Ce matin, le revoilà en tête du Championnat, avec un match de plus, c’est vrai, mais aussi une dynamique qui n’augure plus grand chose de bon pour ses adversaires. Même privé de dix joueurs au coup d’envoi et même après avoir perdu Paredes au bout de onze minutes de jeu, le PSG dispose de ressources si profondes qu’il en faudra un peu plus que ce qu’a proposé Nîmes, hier, pour en venir à bout en L1. […] À quatre jours de son retour sur la scène européenne, le PSG s’avance avec confiance et il intègre ses recrues en douceur. Florenzi montre, match après match, qu’il est un magnifique centreur mais il faudra patienter encore un peu avant de jauger ses qualités de défenseur. Quant aux deux dernières recrues de l’automne, Rafinha et Moise Kean, elles n’ont pas connu tout à fait le même sort, hier. Le milieu brésilien a été décisif sur l’ouverture du score alors que l’attaquant italien a peiné à exister. […] Mardi, Tuchel enregistrera le retour de Di Maria, probablement celui de Verratti et pourra voir à l’œuvre également Danilo Pereira.”

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here