Revue de presse PSG : UEFA, Final 8, mercato, recrues autorisées…

0
6

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 1er juillet 2020 dans la presse hexagonale.

“L’UEFA peaufine l’organisation du tournoi final qui doit avoir lieu du 12 au 23 août, au Portugal. Le PSG et les autres qualifiés devraient rester sur place tant qu’ils seront en course, écrit Le Parisien. L’UEFA s’appuie sur le modèle de l’Euro. Un catalogue des sites est en train d’être finalisé. Les lieux de résidence et des installations sportives y seront recensés. Un tirage au sort est la solution privilégiée actuellement pour l’attribution des camps de base. Huit sites devraient être retenus à Lisbonne et dans ses alentours. L’organisation délocalisée au Portugal des 8es de finale retour le 7 ou le 8 août n’est pas encore confirmée. Si elle l’est, les équipes concernées disposeront d’un premier camp de base dans le nord du pays, avant que les quatre qualifiés ne déménagent à Lisbonne pour le Final 8. […] Les détails de l’organisation vont être affinés petit à petit d’ici au tirage au sort du tableau final, le vendredi 10 juillet à midi, à Nyon. […] Concernant l’accueil des , la situation sanitaire locale ne pousse pas à l’optimisme. Plusieurs quartiers de la banlieue lisboète sont reconfinés à partir d’aujourd’hui.”

“Lisbonne reste sous haute surveillance et si la délocalisation du Final 8 n’est pas encore à l’ordre du jour, la possibilité de garnir de spectateurs une partie des gradins reste également hypothétique, à un mois et demi de l’échéance”, commente L’Equipe.

Du 10 juillet au 10 août, le mercato français devra à priori être suspendu. Car une période de marché supérieure à douze semaines est prohibée par les règlements de la FIFA. Or, un mercato franco-français s’est ouvert le 8  juin… Une forme de boulette de la Ligue. “Plusieurs présidents de gros clubs de L1 ont déploré un manque de rigueur de Didier Quillot, le DG exécutif. Selon eux, qui parlent de conséquences “inacceptables” ou “gravissimes”, ce dernier leur avait assuré que l’ouverture du marché franco-français en juin n’aurait aucune incidence. […] Les finalistes des Coupes nationales (PSG, ASSE et OL), qui ne pourront pas renforcer leur effectif à partir du 10 juillet jusqu’au 10 août, ont été parmi les plus virulents, furieux d’être mis devant le fait accompli. Ainsi, pendant cette période de pause, un joueur transféré n’obtiendra sa licence ou son certificat international de transfert (CIT) qu’à partir du 10  août, “ce qui sous-entend qu’il ne pourra pas jouer avec sa nouvelle équipe.” Or, les recrues seront autorisées pour les finales des coupes nationales (PSG/ Saint-Etienne le 24 juillet en Coupe de France et PSG/Lyon le 31 en Coupe de la Ligue). “La FIFA a en effet autorisé que les trois clubs puissent aligner de nouvelles recrues, à condition qu’elles s’engagent avant le 9 juillet à 23h59.”

Source : canal-supporters.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here