Suspicions de coronavirus, le PSG agacé et le match face à Lens peut-être encore reporté

0
7

Alors que le Paris Saint-Germain faisait partie des clubs de Ligue 1 sans suspicion de cas positif au coronavirus dans son effectif professionnel, cela a cessé lundi soir. Le club a en effet indiqué que deux joueurs sont suspectés, même s’il n’y a pas d’inquiétude pour leur santé pour le moment. Depuis, les médias ont indiqué qu’il s’agit d’Angel Di Maria (ailier de 32 ans) et Leandro Paredes (milieu de 26 ans). L’Equipe a rajouté que leur compatriote argentin Mauro Icardi (buteur de 27 ans) est aussi suspecté, ce qui est logique puisqu’ils ont passé du temps ensemble. Une inquiétude qui peut d’ailleurs s’étendre à d’autres joueurs qui étaient aussi à Ibiza (comme Ander Herrera, Keylor Navas, Marco Verratti et Neymar). Ce dossier est évoqué par L’Equipe et Le Parisien ce mardi matin. Le premier journal indique qu’un report de Lens/PSG, dorénavant prévu le jeudi 10 septembre, est possible et le second se concentre la façon dont la direction vit cet épisode.

L’Equipe :

« En utilisant l’expression ‘suspects de Covid-19’ pour qualifier la situation des Parisiens, le club de la capitale entrouvre alors la porte à trois possibilités : soit les joueurs sont symptomatiques ; soit ils ont été des cas contacts dans un cluster ; soit ils ont été testés positifs mais sont dans l’attente d’une confirmation de test. Les deux dernières hypothèses semblent les plus plausibles puisque, dans son communiqué, le PSG assure que ‘leur état de santé est tout à fait rassurant ’.

« si la suspicion se confirme – hier, elle était très forte – et s’étend à d’autres coéquipiers, le risque d’un report s’élèvera. »

Si elle est avérée, Di Maria et Paredes – et sans doute Icardi – devront observer une période d’isolement, sans entraînement, d’une semaine. Ce qui signifie qu’ils ne pourront pas jouer à Lens le 10  septembre. Mais cette rencontre aura-­t-elle lieu ? Tout dépendra du nombre de cas positifs dans les prochaines heures. À ce jour, officiellement, aucun ne l’est. Mais si la suspicion se confirme – hier, elle était très forte – et s’étend à d’autres coéquipiers, le risque d’un report s’élèvera.

Le protocole de la Ligue évoque ainsi « plus de trois cas ou encadrants sur huit jours glissants » pour considérer « le virus circulant dans le club » et dénombre les cas à partir de huit jours avant la date du match en question. »

« le comportement des joueurs sur les réseaux affolait déjà certains membres du club. »

Le Parisien :

« La nouvelle a en tout cas déclenché colère et agitation dans les arcanes du club. (…) Avant même de prendre connaissance des symptômes présentés par Di Maria et Paredes, le comportement des joueurs sur les réseaux affolait déjà certains membres du club. En interne, les consignes de précaution leur n’ont d’ailleurs eu de cesse de leur être rappelées. En vain. La situation est prise d’autant plus au sérieux que tous les hispanophones, ou presque, se sont croisés aux Baléares.

Face aux risques qu’une telle contamination représente, le staff, qui envisageait de tester tous les joueurs à la reprise de l’entraînement, n’attendra sans doute pas jeudi en fin d’après-midi pour passer à l’action. Afin d’avoir une vision préalable et globale de l’état de santé de ses troupes, chacun pourrait se voir demander d’anticiper le mouvement et de se faire tester en amont de la reprise. »

En effet, il va falloir faire très attention dans les prochains jours aux résultats des tests pour avoir un point précis sur l’effectif parisien. Et des cas positifs viendraient compliquer le début de saison du PSG, qui doit déjà réussir à bien retrouver des forces après la Ligue des Champions afin d’enchaîner des matchs. On ne peut qu’espérer que cela s’arrêtera à des suspicions. Dans le cas où certains joueurs ont en effet le coronavirus, il faudrait alors qu’ils n’aient pas contaminé des coéquipiers.

On note tout de même que le nouveau report de Lens/PSG est loin d’être certain. Le Parisien a indiqué il y a peu que le protocole devrait être changé pour la Ligue 1 pour arriver à un système qui se rapproche de l’UEFA : tant que le club peut présenter une équipe assez complète en nombre pour jouer, le match a lieu. Il faut donc rester prudent face à l’idée d’un nouveau changement de date.

Quant à la colère du PSG, elle serait plutôt logique s’il y a des cas positifs, car ce serait une vraie complication dans ce début de saison alors que l’effectif est déjà amoindri en attendant un recrutement. Bien sûr, Paris peut s’appuyer sur certains Titis très intéressants. Mais ce serait bien d’avoir tout de même une base « professionnelle » dès les premiers matchs. Surtout qu’il s’agissait en grande partie de rester prudent malgré les vacances. Même si les joueurs ne doivent pas être trop vite pointés du doigt non plus. Ils ne sont pas forcément fautifs. Cela se saurait s’il était simple d’éviter la contamination.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast à propos du départ de Thiago Silva, de la rumeur Lionel Messi et avec un coup de gueule face aux critiques subies par le PSG :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here