Tuchel évoque les attaquants, les suspensions, Verratti, Florenzi et fait le point sur les gardiens

0
12

Dimanche, dans le cadre de la 5e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontera le Stade de Reims au Stade Auguste-Delaune (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Téléfoot). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer le retour d’une attaque complète, le manque de confiance de Mauro Icardi (buteur de 27 ans), la suspension d’Angel Di Maria (ailier de 32 ans) pour 4 matchs à partir de mardi prochain, Marco Verratti (milieu de 27 ans), Alessandro Florenzi (arrière droit de 29 ans) et la situation des gardiens après l’arrivée d’Alexandre Letellier (29 ans). Retrouvez ici le point sur le groupe.

Tuchel « Il faut qu’il y ait ce but. »

Neymar, Mbappé, Di Maria et Icardi titulaires ? Quelle attitude j’attends deux ?

J’ai le sentiment que l’on a fait une semaine avec beaucoup de qualité, une bonne attitude. C’était la première semaine depuis longtemps avec la possibilité de travailler tous ensemble. On a fait beaucoup, toujours avec le sourire. Il faut continuer demain, c’est clair. Je n’ai pas décidé avec quelle structure nous allons jouer. Ce sera aujourd’hui ou demain matin pour donner l’équipe qui jouera.

Pour Icardi, on ne peut pas oublier le contexte, pour les autres aussi. Ils ont eu le coronavirus, ce n’est pas une situation normale. Ils leur manquent des capacités, mais ils en retrouvent.

Une crise de confiance pour Icardi ?

Je suis convaincu, je l’ai toujours dit car c’est mon expérience avec les buteurs, que l’on peut parler mais que ce qui est aide vraiment c’est de marquer. Ce sont des gars sensibles, c’est un poste important. Icardi attend de lui-même de toujours marquer. Ce n’est pas une période facile. Mais tout ce qu’il peut faire c’est rester calme et travailler. Il lui manque un peu de confiance que je ne peux pas lui donner. Il faut qu’il y ait ce but. On peut seulement essayer de créer des opportunités. Il a fait une bonne semaine. Je suis confiant, ça va revenir. Cela arrive à tous les joueurs d’avoir un moment plus difficile. C’est le cas aussi de Pablo Sarabia. J’ai parlé avec lui pour qu’il garde le sourire et la confiance. On va pousser et donner de la confiance.

 Tuchel « on a des suspensions pour 14 matchs et l’autre équipe a 4 matchs. »

Ce que cela change de pouvoir aligner Mbappé et Neymar ensemble ?

C’est facile, tout ! Ce sera plus facile de défendre, d’attaquer, d’ouvrir des espaces. On a déjà trouvé des solutions sans deux dans des matchs importants. Comme le premier match de Ligue des Champions l’an dernier. Mais est-ce que c’est la meilleure chose ? Non, on veut jouer avec eux. Ils sont là pour faire des différences. Bien sûr qu’on préfère qu’ils commencent.

La suspension de Di Maria ?

Je peux comprendre, il a eu une réaction que l’on n’aime pas. Mais je veux constater que l’on a des suspensions pour 14 matchs et l’autre équipe a 4 matchs. Cela fait une grande différence. Je ne veux pas l’accepter, je ne peux pas comprendre. Mais il faut accepter…Tous les joueurs impliqués ont eu une mauvaise réaction. Mais elle ne vient pas toute seule. On a l’impression que l’on est presque seuls responsables.

Tuchel « On le voit comme un leader. Il n’a pas besoin du brassard. »

Verratti est un vice-capitaine ?

Il n’a pas assez de muscle pour le porter (rires). C’est un joueur incroyable, il est toujours là pour aimer les autres. Il a toujours le sourire et il donne tout sur le terrain. C’est un leader dans l’état d’esprit et la qualité. Je suis très heureux qu’il soit là et que je puisse être son entraîneur. Il n’a pas été beaucoup capitaine, mais je ne crois pas qu’il ait besoin du brassard. Il est toujours là pour aider tout le monde, faire des différences. Même s’il était sur la ligne, il ferait une passe pour laisser un autre marquer. C’est un leader, un de nos capitaines. On parle beaucoup ensemble, de la tactique, du vestiaire. On le voit comme un leader. Il n’a pas besoin du brassard.

Comment ça se passe avec Florenzi ?

Nous sommes très heureux et satisfaits. Ce n’est pas facile de rentrer dans un nouveau groupe et de changer de ville, mais cela a été simple pour lui. Il a montré des qualités et de l’intelligence pour s’adapter. C’est un gars très fiable, toujours très heureux d’être sur le terrain. Il veut toujours s’entraîner. J’ai le sentiment qu’il a été totalement accepté en quelques minutes. J’espère que l’on peut continuer comme ça avec lui.

Bulka et Innocent sur le départ, le reste du mercato reste secret.

Un point sur les gardiens ? Letellier est arrivé, alors il y a des départs ?

Alexandre Letellier est arrivé dans le groupe oui, on veut que Bulka prolonge son contrat et qu’il joue dans un autre club. Je suis très content avec lui, mais le plus important pour lui est de jouer une saison complète, d’enchaîner. Je pense que l’on va trouver une solution. C’est un peu la même chose pour Garissone Innocent. S’il trouve un club, il est libre de le rejoindre.

Rüdiger et Bakayoko ?

Je ne parle jamais des noms, il faut respecter les autres clubs. Cela ne change pas. Je peux seulement dire que le club connaît mon analyse de la situation. J’attends maintenant. Le mercato n’est pas fini, la situation n’est pas facile. On a encore du temps. On attend.

C’est quoi mon avis sur le mercato ?

La clef de la communication interne est qu’elle reste interne. Ce ne sont pas des grandes choses, mais ça va rester entre nous. J’ai toujours fait comme ça. C’est ma responsabilité de donner mon avis sur la saison, sur la situation au club. Je l’ai fait. Maintenant, on attend;

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast, à propos de la volonté du PSG de recruter les milieux Tiémoué Bakayoko (26 ans, Chelsea) et Marcelo Brozovic (27 ans, Inter Milan) et la suspension d’Angel Di Maria (ailier de 32 ans) pour 4 matchs) :

Source : www.parisfans.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here